TRAITEMENTS

ÉQUIPE MÉDICALE

NOUS CONTACTER

ACTUALITÉS

CENTRE DE PSYCHIATRIE INTERVENTIONNELLE DE LAUSANNE

Français |

English

Centre de Psychiatrie Interventionnelle

Avenue de l'Avant-Poste 4 – CH-1005 – Lausanne, Suisse – TEL : +41 21 320 10 05 – INFO@lCIP.CH

Qu'est-ce que l'ECT ?

L'électroconvulsivothérapie (ECT) aussi appelée sismothérapie, est le traitement le plus efficace de toutes les formes de dépression, en particulier les plus résistantes et les plus sévères, ou de trouble bipolaire.

Son efficacité surpasse tous les médicaments et autres techniques actuellement disponibles en psychiatrie pour ces indications.

L'ECT est également indiquée en cas de schizophrénie si les traitements habituels ne sont pas suffisamment efficaces.

90% des patients atteints de dépression auront une nette amélioration de leur état et 6 sur 10 une disparition totale de leurs symptômes, même si aucun aucun antidépresseur n'a été efficace auparavant.

S'il s'agit d'un traitement ancien, autrefois appelé "électrochocs", les modalités d'administration, la sécurité, le type de champ électrique utilisé et les effets secondaires sont totalement différents aujourd'hui. Le principal problème de ce traitement est sa mauvaise image, bien plus que ses effets secondaires. Cette mauvaise image est liée à une méconnaissance des pratiques actuelles et s'appuie sur des croyances infondées, des amalgames et de récits et publications anciens. Si ce traitement a pu être utilisé de façon détournée, comme l'ont pu l'être d'autres techniques médicales, son utilisation actuelle en psychiatrie permet la plupart du temps de rendre aux patients une qualité de vie inespérée avec peu d'effets secondaires.

Le traitement consiste en l'application d'une stimulation électrique à la surface du crâne sous anesthésie générale brève. Cette stimulation va induire une crise convulsive, toujours sous anesthésie, durant laquelle un puissant relaxant musculaire est administré.

C'est la combinaison de la stimulation électrique directe de certaines zones cérébrales et de l'induction d'une crise convulsive qui sont à l'origine de l'efficacité du traitement.

Ce traitement fait l'objet de très nombreuses publications scientifiques et son fonctionnement, ainsi que les raisons qui expliquent son efficacité sont beaucoup mieux connus aujourd'hui.

L'ECT est totalement indolore, le patient est endormi durant l'ensemble de la procédure.

OBTENIR PLUS D'INFORMATIONS

prendre rendez-vous

Est-elle remboursée par les assurances ?

Comment se déroule le traitement ?

Risques et effets secondaires

Pour qui l'ECT est-elle indiquée ?

Est-elle efficace ?

Qu'est-ce que l'ECT?

ElECTROCONVULSIVO-THéRAPIE (ECT)

La recherche

au centre de psychiatrie interventionnelle

Pour qui l'ECT est-elle indiquée ?

Si l'ECT peut être extrêmement efficace dans de nombreuses situations, il ne s'agit toutefois pas d'un traitement miracle, un bilan approfondi préalable sera dans tous les cas indispensable. Comme pour tout autre traitement, une indication mal posée exposerait le patient uniquement aux effets secondaires.

L'ECT a montré une efficacité  importante dans :

- Toutes les formes d'épisodes dépressifs, en particulier résistants aux traitements ou particulièrement sévères, avec ou sans symptômes psychotiques. Il peut s'agir d'un complément ou d'une alternative aux antidépresseurs.

- Les épisodes dépressifs ou maniaques dans le cadre de troubles bipolaires (maniaco-dépression). Le traitement peut faire office d'antidépresseur et de stabilisateur de l'humeur et parfois permettre de limiter ou arrêter d'autres traitements s'ils sont mal tolérés ou insuffisamment efficaces.

- Les schizophrénies qui répondent insuffisamment aux traitements habituels. Dans ce cas, l'ECT n'est pas utilisée seule, mais constitue un complément aux médicaments.

- Les cas pour lesquels les antidépresseurs ou les neuroleptiques sont mal tolérés ou contre-indiqués.

L'ECT peut être choisie par des patients présentant un épisode dépressif, un trouble bipolaire ou une schizophrénie et qui souhaitent limiter les médicaments.

Il n'y a pas de limite d'âge, l'ECT est possible pour les adultes jeunes comme pour les patients d'âge avancé.

L'ECT n'est généralement pas efficace dans les cas suivants :

- En cas d'anxiété isolée, de troubles obsessionnels compulsifs, d'anxiété sociale

- Les dépendances aux substances (alcool, cocaïne, etc.)

- En présence de certains troubles de la personnalité, notamment borderline

L'ECT est-elle efficace ?

L'ECT est le traitement le plus efficace pour tous les troubles de l'humeur (épisode dépressif, épisode maniaque...) et constitue un complément très utile pour les schizophrénies résistantes. L'ECT agit rapidement, avec beaucoup moins d'effets secondaires que ce que l'on imagine habituellement, et permet de stabiliser efficacement l'humeur, de supprimer les idées suicidaires, les symptômes psychotiques et de limiter le recours aux médicaments et aux hospitalisations.

En cas de dépression résistante, 9 patients sur 10 répondent au traitement et la dépression disparaît totalement dans 6 cas sur 10 en quelques semaines.

L'ECT peut être un traitement au long cours, très bien toléré, avec des séances de rappel ponctuelles espacées au maximum, mais suffisamment fréquentes pour éviter les rechutes.

Comment se déroule le traitement ?

Un premier rendez-vous avec un psychiatre spécialisé en psychiatrie interventionnelle permettra d'évaluer l'indication à l'ECT au cours d'un bilan préalable.

Une consultation pré-anesthésique sera ensuite proposée au centre, et des examens complémentaires pourront être demandés si nécessaire pour effectuer les séances d'ECT dans les meilleures conditions de sécurité.

Des entretiens médicaux réguliers seront planifiés systématiquement pour évaluer l'évolution avec le patient et ses proches s'il le souhaite et en collaboration avec les médecins et thérapeutes habituels (médecin généraliste, psychiatre, psychologue...).

Tous les traitements sont réalisés exclusivement en ambulatoire dans à Lausanne, dans un cadre discret et confortable, spécialement destiné et optimisé pour l'ECT. Le patient passera environ 1 heure sur place pour chaque séance. Un hébergement ainsi que des transports peuvent être organisés si le patient le souhaite, de nombreux hôtels confortables étant situés à proximité.

Après chaque séance, le patient, qui peut présenter quelques troubles de l'attention ou de la concentration transitoires, devra obligatoirement être accompagné et ne devra en aucun cas conduire de véhicule ni prendre de transports en commun seul.

Les procédures liées à l'ECT répondent aux standards les plus élevés actuellement existants, tant pour l'aspect technique de psychiatrie interventionnelle que de l'anesthésie ou de la prise en charge intégrée globale du patient. Chaque patient bénéficie d'un traitement totalement personnalisé pour une efficacité maximale avec un minimum d'effets secondaires.

Quels sont les effets secondaires ?

Malgré ce qui peut encore parfois être affirmé par manque d'informations, l'ECT ne provoque aucune lésion cérébrale, au contraire, la croissance de neurones est favorisée dans certaines zones cérébrales impliquées dans la dépression. Il s'agit d'une technique qui a été très étudiée et qui fait toujours l'objet de très nombreuses publications scientifiques.

Si les effets secondaires sont très différents de ceux des médicaments, l'ECT est fréquemment bien mieux tolérée que les médicaments, en particulier en cas de combinaisons ou de doses élevées qui peuvent provoquer notamment prises de poids importantes, troubles cardiaques, diabète, vertiges et chutes...

Après chaque séance d'ECT, le patient présentera au moment du réveil une confusion qui durera environ 15 minutes, durant laquelle il sera sous surveillance en salle de réveil. Ensuite, une certaine fatigue peut persister pendant quelques heures.

Les troubles de la mémoire sont souvent l'effet secondaire le plus redouté. S'il s'agit toujours du principal effet secondaire, leur intensité et leur durée sont loin de correspondre avec ce qui peut parfois être décrit. Ceux-ci sont systématiquement et régulièrement évalués pour chaque patient. Ils sont principalement ressentis lorsque les séances d'ECT sont rapprochées. Très variables selon les patients, ils sont tout à fait tolérables dans la grande majorité des cas. Une modification des paramètres de traitement sera proposée si ces effets devaient être trop gênants.

Les troubles de la mémoire sont transitoires et le patient retrouvera ses capacités habituelles la plupart du temps au moment de l'espacement des séances durant la phase de consolidation.

En cas de traitement au long cours, un grand nombre de séances n'expose pas à plus de troubles cognitifs, de démence, de lésions cérébrales ou de problème de tolérance de l'anesthésie.

Quels sont les risques et contre-indications ?

Contrairement à ce qui est fréquemment rapporté, l'ECT est un traitement extrêmement sûr, très étudié et bénéficiant d'un grand recul.

Le risque de mortalité se confond avec celui de l'anesthésie, et s'élève à environ 1 patient sur 15 000 ou 1 séance sur 100 000. C'est pourquoi, un bilan extensif aura lieu avant le début du traitement.

Il n'y a pas de contre-indication absolue pour l'ECT mais le bénéfice-risque sera discuté pour chaque patient, notamment en fonction de son état de santé général et du risque anesthésique qui en découle. Les patients présentant des troubles cardiovasculaires ou respiratoires préexistants devront souvent faire l'objet d'investigations plus extensives.

Combien faut-il de séances ?

Initialement 2 ou 3 séances d'ECT seront proposées par semaine, l'objectif étant la disparition totale des symptômes. Il faut généralement 8 à 12 séances en moyenne (soit 3 à 6 semaines) pour cette première phase (parfois moins, parfois plus).

Par la suite, durant la phase de consolidation qui s'étend généralement sur une période de 6 mois, les séances seront progressivement espacées pour éviter les rechutes. Au terme de cette phase, l'arrêt du traitement pourra être proposé.

Pour les patients qui le souhaitent, une phase d'entretien peut ensuite être proposée au long cours, avec des séances espacées au maximum, qui permet d'éviter les rechutes et de limiter les médicaments. Une séance tous les deux mois peut être suffisante.

 

L'ECT est-elle prise en charge par les assurances ?

L'électroconvulsivothérapie (ECT) est intégralement prise en charge par l'assurance de base en Suisse.

Pour les patients étrangers, les tarifs seront fournis sur simple demande.

Le centre de psychiatrie interventionnelle propose les traitements et les protocoles les plus actuels pour tous les principaux types de stimulation cérébrale.

Afin de permettre de mieux expliquer les mécanismes et l'efficacité de l'ECT, de l'améliorer et de cibler au mieux les patients susceptibles d'y répondre, le centre de psychiatrie interventionnelle accorde une place fondamentale à la recherche et à la formation des médecins et professionnels de la santé.

La participation à des protocoles de recherche, le plus souvent en partenariat avec des hôpitaux universitaires, sera proposée à la plupart des patients, sans aucune obligation et sur une base uniquement volontaire.

Il pourra s'agir de certains types d'imagerie cérébrale, comme l'IRM fonctionnelle, ou de tests cognitifs (mémoire, attention, etc.)

La RECHERCHE au centre de psychiatrie interventionnelle

OBTENIR PLUS D'INFORMATIONS

prendre rendez-vous